Comment amener votre petit(e) ami(e) à la pêche

Pour un pêcheur passionné, la pêche est une nécessité qui doit au minimum être comprise par le partenaire.

C’est aussi principalement une activité solitaire, dans laquelle nous cherchons à profiter du plein air paisiblement, et parfois une certaine forme d’introspection (J’ai lu que c’est un code pour « Je n’ai pas pris de poisson aujourd’hui »)

La pêche est une activité de « mec » dans la mentalité générale. Les gars vont à la pêche ensemble, loin de leurs épouses, petites amies, et veulent avoir la paix, de l’espace et du temps pour eux-mêmes.

Mais, parfois, votre petite amie (je ne veux pas écrire petit(e) ami(e) à chaque fois, lisez ce qui vous convient en fonction de si vous avez l’un ou l’autre) vous demande de venir avec vous, ce qui est une bonne chose. Un bon point pour elle.

Vous pouvez lui apprendre ce qui vous plaît, et elle verra que vous n’êtes pas en train de la tromper avec d’autres filles quand vous dites que vous êtes à la pêche. Et vous pouvez aussi essayer la manière Hank Patterson. Pas sûr que cela fonctionne comme il le souhaite, mais c’est très amusant à regarder!

Mais il y a plus de soucis quand celui qui pêche veut partager sa passion avec celle qu’il aime. Une passion est quelque chose qui vous brûle à l’intérieur, et que vous voulez communiquer aux autres. Et quoi de plus agréable que de partager sa passion avec sa petite amie! C’est le rêve de tout pêcheur! Oui. Mais le fait est, que la pêche souffre de handicaps chez la gent féminine. Et ils sont différents dans la mentalité des hommes.

Nous allons voir comment vous pouvez essayer d’éliminer les objections aux sorties pêche en commun :

La pêche c’est chiant : 

Cette scie populaire peut facilement être évacuée par 2 choses : un peu de psychologie et un étang privé poissonneux. Même si tout le monde déteste s’ennuyer, tout le monde aime prendre du poisson. Sauf pour ceux qui pensent que le poisson souffre. (Pour ça, voir numéro 2). L’aspect psychologique devrait renforcer l’aspect tactique de la pêche, qui vous incite à ne jamais vous ennuyer tout en marchant dans la nature.

Ne parlez pas à la recherche des poissons. Cela signifie que vous ne savez pas si vous aurez des touches. Pas bien !  L’étang privé poissonneux vous permet d’avoir votre bien-aimée qui vous voit prendre poisson après poisson. Puis, quand vous touchez un poisson, vous lui demandez si elle veut essayer de ramener le poisson jusqu’à l’épuisette.

Certaines ne voudront pas s’occuper des parties techniques, comme apprendre à faire des nœuds, ou décrocher le poisson. Ne jamais vous moquer d’elle. Jamais. Soyez gentil et aimable et montrez-lui comment effectuer un lancer, comment récupérer. Lancez pour elle, la première fois et donnez-lui la canne. Faites tout ce qui pourrait vous assurer qu’elle s’amuse. Cet amusement va lui faire sentir que vous êtes un bon professeur (bon père  ;)) et que vous prenez soin de son bien-être. Ce que vous faites, bien sûr !

Vous pourriez la retrouver sur l’eau si elle dit oui! Ne lui donnez pas de conseils pendant qu’elle rembobine (sauf la façon de tourner correctement la poignée. Certaines personnes sous stress peuvent l’inverser, j’ai déjà vu ça !) Si le poisson s’échappe, ne vous mettez pas en colère contre elle. Ça vous arrive parfois aussi, non? Parfois, quand elle aura senti la canne dans ses mains et senti le poisson se débattre, elle pourra penser que le poisson souffre. Vous pouvez désamorcer ça à l’étape suivante.

Les poissons souffrent à cause des hameçons :

C’est assez peu clair. Mais dites NON, ce n’est pas un énorme mensonge. En fait, les poissons mangent d’autres poissons, des écrevisses, des moules… Donc, ils mangent des épines, des os et des pinces. Les proies sont souvent bien protégées, et peuvent faire bien plus de mal qu’un hameçon.

Nous faisons finalement un peu trop d’anthropomorphisme sur la douleur dans la bouche, parce que notre propre bouche est très sensible. Ce qui fait que les poissons tentent de s’échapper est en fait la ligne qui les retient, et n’être pas libre est beaucoup plus stressant pour lui que d’avoir un tout petit trou dans la bouche. C’est pourquoi vous devriez toujours essayer de terminer vos combats aussi vite que possible.

Un autre fait est que les poissons ne semblent pas ressentir la douleur de la même façon que nous. Leur système nerveux n’est pas autant relié aux muscles que le nôtre, c’est pourquoi un poisson peut mourir d’épuisement. Parce qu’il ne se sent pas une douleur qui nous aurait arrêté bien avant. Insistez sur la façon dont vous prenez soin du poisson en le relâchant, en bonne santé, pour la prochaine génération !

Je n’aime pas voir des vers/appâts vivants (on dit « esches naturelles » 😉 ) :

OK, ce n’est pas un problème, faites-la pêcher avec des leurres souples, ou des leurres durs. Aucune choses gluantes, pas de manipulation d’animaux vivants en mouvement… Ce point-là est facile à régler !

Je n’aime pas être dehors, il y a des insectes et des bébêtes :

Votre petite amie est une princesse. Oui, il y a des insectes et des bébêtes. C’est ce qui nourris en partie les poissons, alors soyez heureux qu’il y en ait. Mais pour votre princesse, je pense que la meilleure façon est d’éviter les heures où les taons et les moustiques sont actifs.

Aux environs du coucher du soleil, rentrez à la maison et montrez-lui comment vous prenez soin d’elle. Une autre manière est de l’amener à la plage, pour un peu de pêche du bord, en automne, quand il y a des tonnes de poissons, et que vous pouvez vous amuser ensemble sur la plage, en profitant de l’endroit et d’un bon moment! Mais ne la laissez pas seule, en allant pêcher trop longtemps. Vous ne pourriez ne pas la retrouver, il existe d’énormes prédateurs de copines sur les plages. Comme les joueurs de volley-ball, ou pire, des bodybuildeurs ! Vous devriez partager ce moment, pas l’utiliser pour votre propre plaisir égoïste…

Je n’aime pas / j’ai peur de toucher le poisson :

C’est un bon point : peur de toucher signifie qu’elle n’est pas contre le fait de pêcher. Alors dites-lui que vous allez gérer les poissons, et une fois que vous en avez un, montrez-lui combien vous le respectez, en relâchant proprement le poisson. Les poissons sont beaux, et vous ainsi progressivement l’amener à accepter de les toucher. Si elle ne veut pas, même après quelques séances de pêche, continuer à être sympathique! Elle est prête à rester avec vous quoique ça lui coûte, alors soyez gentil et doux avec elle !

C’est moi ou la pêche :

C’est à vous de voir. Je changerais plutôt de copine, parce qu’elle ne comprend pas que j’ai besoin d’aller pêcher. Vous pouvez aussi essayer d’arrêter de pêcher. J’ai essayé une fois. J’ai renoncé après une semaine, l’addiction était trop forte. Ma femme appelle mes cannes mes deuxième femmes, parce que je passe beaucoup de temps avec elles. Elle est venue avec moi quelques fois, et même si elle n’aime pas vraiment la pêche (ce que je regrette !) elle a au moins compris que c’est un besoin physique, et elle me laisse y aller, maintenant.

Ce qui est le plus important pour moi, après tout ! Tout le monde ne peut pas ressentir l’instinct prédateur de la traque des poissons, même si je pense que c’est presque comme un virus. Vous pouvez être contaminé, mais certains sont naturellement immunisés. Une fois que vous l’avez , c’est vraiment difficile de s’en débarrasser. Vous pouvez le transmettre à vos enfants, en tout cas ! C’est vraiment sympa, et ce sera le sujet d’un autre post !

Profitez-en si vous contaminez votre petite amie, aidez-là si elle veut acheter son matériel et méfiez-vous de ses progrès ! Autant que je sache, les femmes/filles sont bien meilleures pêcheuses que les , et elles apprennent plus vite. Elle va être très bientôt vous souffler dans le cou et vous dépasser en quelques semaines ! Soyez-en fier, c’est une bonne chose !

Dites-moi en commentaire quels sont vos moyens pour amener vos proches à la pêche ! Ou demandez-moi en commentaire, si je peux vous aider en quoi que ce soit !

Si vous trouvez cet article utile, vous pouvez le partager sur votre réseau social préféré et laisser un commentaire, c’est gratuit et enrichissant…

Fishing is passion, not fashion !

Thomas

About Admin Tom

Pêcheur français, j'adore partager les stratégies et les techniques de pêche. J'ai 39 ans, et je pêche depuis mes 2 ans...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *